العلوم الفيزيائية علم و حياة
مرحبا بالزوار الكرام في منتدي العلوم الفيزيائية ندعوكم للتسجيل من اجل تمكيننا من الاستفادة من خدماتكم من اجل الرقي بهدا المنتدى الى الامام

موقع يهتم بمادة العلوم الفيزيائية و التعريف بالعلماء الدين كان لهم الفضل في تقدمه كما تهتم بالعلاقة التي تجمع العلم والحياة

بحـث
 
 

نتائج البحث
 


Rechercher بحث متقدم

بحـث
 
 

نتائج البحث
 


Rechercher بحث متقدم

المواضيع الأخيرة
المواضيع الأخيرة
التبادل الاعلاني
احداث منتدى مجاني
التبادل الاعلاني
احداث منتدى مجاني
تمارين السنة الثالتة اعدادي فيزياء

الخميس يونيو 16, 2011 1:21 pm من طرف اميرة الفيزياء

التمرين1(5ن) مدة الانجاز: ساعة واحدة
اتمم الجمل التالية :
- يحتوي محلول الصودا على الايونات .................و .....................................
- للكشف عن الايونات.........نستعمل محلول نترات الفضة الذي صيغته الايونية هي..................


[ قراءة كاملة ]

تعاليق: 1

محاولة لدمج نظريتي مركزية الارض ومركزية الشمس معا

السبت فبراير 01, 2014 9:43 am من طرف العضب المهند

يرجى كتابة العبارة التالية في يوتيوب
ستجدون الفيديو

G- & H- r n 1  دوران الأرض مجرد نظرية Earth's rotation is just a theory


يرجى متابعة الروابط اسفل الفيديو للأهمية


تعاليق: 0

كيف تعمل تقنية الليزك

الأربعاء يونيو 29, 2011 11:23 am من طرف سعيد عزيزي

عاني الكثير من الناس من مشاكل في النظر تسبب ارتداء النضارات مدى الحياة. ولعلك عزيزي القارئ احد هؤلاء الذين يرتدون النظارات الطبية، ان العين من الاعضاء الحساسة جداً في جسم الانسان والمعقدة التركيب واي مشكلة تصيب العين …

[ قراءة كاملة ]

تعاليق: 0

سبحان الله

الإثنين مايو 30, 2011 10:13 am من طرف doyaya

اكتشف العلماءان جسم النملة مغلف بغلاف صلب قابل للتحطم اي ليس له مرونة تجعله ينطوي بل ينكسر كالزجاج وهذا الغلاف يسمى exoskeleton [لذلك فان النملة لدى تعرضها للضغط تتحطم قال الله تعالى\\حتى اذا اتوا على واد النمل قالت نملة ياايها النمل ادخلوا مساكنكم لايحطمنكم سليمان وجنوده وهم لايشعرون\\النمل 18 وبالتالى فان كلمة يحطمنكم دقيقة جدا من الناحية العلمية اليست هذه معجزة قرانية فسبحان الله[

تعاليق: 1

تمارين الفيزياء للسنة الثالثة ثانوي اعدادي الدورة الاولى

الجمعة مايو 13, 2011 3:46 pm من طرف سعيد عزيزي

تمارين الدعم و التقوية الخاصة بالسنة الثالثة اعدادي
التمرين الاول
1- ماهي مجموعة المواد التي تتميز بالتوصيل الكهربائي ؟
2- للتعرف على المادة البلاستيكية المكونة للقاروررة قام يوسف بوضع عينة منها في الماء العذب وعندما …


[ قراءة كاملة ]

تعاليق: 0

تمارين السنة الثانية ثانوي اعدادي التوتر المتناوب الجيبي

الإثنين مايو 09, 2011 1:07 pm من طرف سعيد عزيزي

التمرين3(4 نقط)
نقيس بواسطة راسم التذبذب التوتر بين مربطي بطارية
1- علما ان الحساسية الراسية المستعملة هي 2v/cmو ان الانتقال الراسي للخط الضوئي هو=5cm 1Y.
احسب U قيمة التوتر بين مربطي البطارية .
2- نغير قيمة الحساسية الراسية إلى …

[ قراءة كاملة ]

تعاليق: 0

Savez-vous ce qu'est un googol

الأحد مايو 01, 2011 1:45 am من طرف سعيد عزيزي


Savez-vous ce qu'est un googol



Non, ce n'est pas une faute


d'orthographe en écrivant Google.


C'est un nombre.

Un grand, un TRES GRAND nombre.

Tenez, regardez-le:

10.000.000.000.000.000.000.000.000.000.
000.000.000.000.000.000.000.000.000.000.
000.000.000.000.000.000.000.000.000.000.
000.000.000.000

C'est 10 à la puissance 100.

Bien sûr Google s'est inspiré de ce
terme pour sa …

[ قراءة كاملة ]

تعاليق: 0

تمارين الفيزياء للسنة الثالثة ثانوي اعدادي الدورة الثانية

الأحد أبريل 17, 2011 4:21 pm من طرف سعيد عزيزي

الفرض 1

1- ماهي مجموعة المواد التي تتميز بالتوصيل الكهربائي و الحراري الجيد مع ذكر مثال؟
................................................................................................
2- للتعرف على المادة البلاستيكية المكونة للقارورة قام يوسف بوضع عينة منها …


[ قراءة كاملة ]

تعاليق: 0

متلازمة داون Down Syndrome

الثلاثاء أبريل 05, 2011 5:43 am من طرف سعيد عزيزي

متلازمة داون Down Syndrome

يتكون جسم الإنسان من ملايين الخلايا، وتحوي كل خلية على 46 صبغي (كروموسوم)، نصفها من الأم والنصف الآخر من الأب.
تحدد هذه المورثات الصفات الوراثية للإنسان من لون الجلد، ولون الشعر، وطول القامة... أما …

[ قراءة كاملة ]

تعاليق: 1


أهلا وسهلا بك زائرنا الكريم, أنت لم تقم بتسجيل الدخول بعد! يشرفنا أن تقوم بالدخول أو التسجيل إذا رغبت بالمشاركة في المنتدى

Découverte d’une planète… habitable

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل  رسالة [صفحة 1 من اصل 1]

1 Découverte d’une planète… habitable في السبت أكتوبر 09, 2010 11:55 am

Gliese 581 g. C’est le nom de la toute dernière planète extrasolaire découverte par les astronomes, mais celle-ci risque de faire date. En effet, sur les quelques 492 exoplanètes affichées jusqu’ici au compteur des équipes qui traquent les autres mondes dans l’Univers, Gliese 581 g a, dès sa découverte par l’équipe américaine de Steven Vogt et Paul Butler, été oscarisée comme « meilleure candidate de planète habitable ». En clair, pour nos deux optimistes astronomes, si, ailleurs dans l’Univers, existent d’autres formes de vie, basées, comme sur Terre, sur la chimie du carbone et la médiation de l’eau liquide, alors, Gliese 581 g pourrait accueillir de l’eau liquide, donc des formes de vie. La planète Gliese 581 g, en effet, tourne autour de son étoile dans une région dite « zone habitable », où l’eau peut se trouver dans sa phase liquide, un prérequis, supposent nombre d’astronomes et biologistes, pour qu’une forme de vie, viable, si l’on ose écrire, croisse et multiplie sur icelle. Mais, avant de scruter au microscope les organismes que certains s’attendent déjà à trouver sur cette nouvelle planète, faisons un rapide état des lieux : l’étoile Gliese 581 est une naine rouge de la constellation de la Balance. Trois fois moins massive, deux fois plus petite et près de mille fois moins brillante que notre propre étoile, le Soleil, elle est accompagnée par un cortège de… six planètes ! Un record, à la notable exception du système planétaire de HD 10180 et ses 7 planètes. Quatre de ces mondes éclairés par leur petit soleil rouge ont été trouvés à l’observatoire de La Silla, au Chili, par l’équipe européenne de Michel Mayor. Les deux derniers ont donc été trouvés par Vogt et Butler, à l’aide du télescope géant Keck, à l’observatoire du Mauna Kea, à Hawaï. De ces six planètes, Gliese 581 b, c, d, e, f et g, c’est Gliese 581 g qui attire tous les regards et fascine le plus les astronomes car cette dernière à l’heur de se trouver dans la zone habitable de son étoile…

Mais à quoi ressemble donc Gliese 581 g ? A une planète verte, couverte de forêts luxuriantes, une planète océan où nagent d’immenses êtres aquatiques, ou encore à une planète bleue, comme la nôtre, riche de mille millions d’espèces, voire d’extraterrestres regardant vers la Terre avec leurs télescopes géants ?

A vrai dire, aujourd’hui personne n’en sait rien, mais le vocable « habitable », si proche d’un autre, « habité », peut prêter, soit à rêver, soit à sourire… Car aujourd’hui, Gliese 581, ce n’est qu’un point sur une courbe et quelques données ourlées d’incertitude. La masse de la planète ? 3,1 masses terrestres, environ. Sa taille ? Inconnue. Sa distance à son étoile ? 21 millions de kilomètres. La durée de son année ? 36,6 jours jours. Et… c’est tout. De ces quelques chiffres, peut-t’on conclure que Gliese 581 g est habitable ? Oui, tout comme Vénus et Mars, planètes du système solaire dont chacun sait qu’elles regorgent de vie… Plus sérieusement, la température moyenne à la surface de la planète, dans les conditions d’éclairement offertes par l’étoile Gliese 581, doit avoisiner -45 °C, ce qui, à condition d’un léger coup de pouce d’un hypothètique effet de serre atmosphèrique (mais on ne sait même pas si cette planète « habitable » est couverte d’une atmosphère), pourrait lui promettre un climat tempéré, où l’eau liquide pourrait exister et perdurer, comme sur Terre, où l’on suppose que c’est l’eau qui fut la cause première de l’apparition de la vie… Peut-on en savoir un peu plus en examinant une photographie de la planète ? Non. Il n’existe pas d’image de cet astre, car les télescopes actuels sont incapables de la photographier, encore une fois, Gliese 581 g, c’est un point, un point sur une sinusoïde… Peut-on en savoir plus, alors, en analysant la composition chimique de l’astre ? Non plus, c’est, aujourdh’ui, impossible. Bref, en l’état actuel de nos connaissances, Gliese 581 g s’est fait une réputation « d’habitabilité » sur un fantasme, avec la complicité active de ses découvreurs – illuminé ou pince sans rire, Steven Vogt, a assuré à la télévision américaine que sa planète était habitée et que l’on pouvait dès aujourd’hui construire une sonde pour aller la visiter !

Steven Vogt, en revanche a oublié une dernière caractéristique connue de la nouvelle planète et ce n’est pas un hasard… Très proche de son étoile, en effet, la planète lui est gravitationnellement « attachée » par un fil invisible. Elle effectue un tour sur elle-même dans le même temps qu’elle effectue sa révolution ; autrement dit, tout comme la Lune, elle montre toujours la même face à son étoile… Ainsi, un hémisphère de la planète est perpétuellement plongé dans la nuit et, sur l’autre, il fait toujours jour. Quelle température, quel type de météorologie peuvent exister sur un tel astre ? Personne ne le sait, mais il n’est pas sûr que ces conditions extrêmes soient très favorables à la vie… si tant est que la vie soit un phénomène universel, question qui est au coeur du débat sur l’habitabilité des planètes. Oui, selon certains astronomes, qui, fascinés par les grands nombres astronomiques et la simplicité apparente du cosmos, supposent que là où il y a de l’eau, il y a de la vie. Non, selon nombre de biologistes, qui notent que si c’était aussi simple que cela, ils le sauraient déjà : personne ne sait créer de la vie en laboratoire, personne ne sait même comment elle est apparue sur Terre. Enfin et surtout, l’observation de notre propre système solaire devrait inciter les astronomes, d’une part, à un peu plus de prudence et de distance, si l’on peut dire, et d’autre part, peut-être, à abandonner cette notion de « zone habitable » qui semble en fait aussi gratuite qu’inutile. Regardez notre système solaire : dans sa « zone habitable », tournent trois planètes, dont une, effectivement, est habitée, la nôtre, et deux autres, Vénus et Mars, sont respectivement des déserts brûlants et glacials. En passant, glissons que les planétologues recherchent en vain jusqu’ici la vie sur Mars depuis plus d’un siècle, sans qu’ils n’arrivent jamais à trancher définitivement sur son absence : comment d
écrèterons nous que Gliese 581 g est habitée ou non, quand celle-ci est éloignée de plus de 200 000 milliards de km alors que Mars est un million de fois plus proche ?

Mais ce n’est pas tout. Si la notion de « zone habitable » n’a probablement aucune raison d’être, c’est surtout, qu’elle varie en fonction de la planète ou du satellite étudiés : elle englobe au fond, si on est optimiste quant à la pluralité des mondes habités, tous les systèmes planétaires. La preuve ? Dans notre système solaire, les planétologues et les biologistes espèrent pouvoir un jour aller étudier Europe et Titan, des satellites de Jupiter et Saturne, situés bien au delà de la fameuse « zone habitable ». Au fond, peut-être que les astronomes, et les services de presse des observatoires où les premiers travaillent, auraient tout intérêt, dans un souci de crédibilité, à ne pas agiter le chiffon blanc de la vie extraterrestre à chaque fois qu’ils découvrent une planète dans l’Univers, car le grand public finira forcément par se lasser… On connait aujourd’hui près de cinq cents exoplanètes, bientôt mille et dix mille, et demain un million. Une grande partie de ces nouveaux mondes seront peu ou prou candidats à « l’habitabilité », à cette douloureuse nuance près qu’il sera impossible de chercher, faute de moyens, si elles sont, ou non habitées. Pour commencer, très modestement, à chercher la vie ailleurs dans l’Univers, il faudrait que les grandes agences spatiales, la Nasa et l’ESA, décident de lancer une mission dédiée, à savoir un interféromètre spatial géant, capable d’analyser, très grossièrement, l’atmosphère d’une planète, d’y déceler une potentialité d’habitabilité – sérieuse, celle-là – via sa température réelle et sa composition atmosphérique voire d’y déceler un composant ne pouvant pas s’y trouver naturellement, sans l’apport d’une activité biologique, comme l’ozone de l’atmosphère terrestre, par exemple. Une telle mission – par ailleurs véritable défi scientifique – de pêche à la ligne, car personne ne sait si la vie est un phénomène fréquent, rare ou rarissime dans notre galaxie, est régulièrement annoncée puis repoussée par la Nasa et l’ESA, peut-être, justement, parce que l’objectif scientifique paraît aux comités de sélection très, trop « spéculatif ».

Plus généralement, l’époque actuelle, riche de découvertes, n’est pas sans rappeler celle de la découverte du système solaire, à la toute fin du XIX e siècle, lorsque, grisés par la puissance nouvelle de leurs télescopes, les astronomes cherchaient des traces de vie avec enthousiasme sur toutes les planètes du système solaire, en discutant des mérites d’habitabilité comparée, justement, de Mercure, de Vénus, de la Lune, de Saturne ou de Neptune, sachant que pour eux, il ne faisait aucun doute que Mars était habitée… Les livres de l’astronome et écrivain Camille Flammarion regorgent d’anecdotes passionnantes qui montrent à quel point, à l’époque, on voulait trouver à toute force des indices de vie derrière chaque caillou lunaire ou chaque nuage de Jupiter ; on ne saurait trop conseiller à la génération actuelle de chercheurs d’exo mondes de ne pas faire bégayer l’histoire.

Serge Brunier

P.S : Selon le magazine Ciel et Espace, certains chercheurs doutent de l’existence même des deux planètes annoncées par Vogt et Butler, peut-être rendues publiques trop précipitamment, dans l’intention de « damer le pion » à l’équipe Suisse utilisant le télescope de 3,60 m de La Silla et le spectrographe Harps. L’équipe de Michel Mayor devrait publier bientôt ses propres résultats qui confirmeront, ou non, l’existence de Gliese 581 g. Bien sûr, si cette planète n’existe pas, la question de son « habitabilité » deviendra assez académiqu
e.

معاينة صفحة البيانات الشخصي للعضو http://physique.mountadamajani.com

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة  رسالة [صفحة 1 من اصل 1]

صلاحيات هذا المنتدى:
لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى